Déposer un nom de domaine

Le site internet représente la principale vitrine numérique d’une entreprise. Sa création est conditionnée par le dépôt d’un nom de domaine. Qu’est-ce qu’un nom de domaine ? Quand et comment déposer son nom de domaine ? Quels sont les principaux prestataires sur le marché ? Voici tout ce qu’il faut savoir.

Nom de domaine : Qu’est-ce que c’est ?

Le nom de domaine représente l’identifiant d’un site internet. C’est l’association d’un nom alphabétique ou alphanumérique et d’une extension. L’adresse internet d’une entreprise se présente sous la forme de www.monentreprise.com :

  • le nom choisi est monentreprise ;
  • le nom de domaine est monentreprise.com ;
  • l’extension est .com.

Nom de domaine : Pourquoi faire le dépôt ?

Le dépôt ou l’enregistrement d’un nom de domaine est un véritable enjeu stratégique pour une entreprise. Il lui permet d’être identifié par les internautes et d’être mieux indexé par les moteurs de recherches. Son attribution est régie par la règle du premier arrivé, premier servi : il peut être assimilé à une ressource rare.

Le dépôt du nom de domaine permet donc d’être le seul à l’utiliser, de protéger son nom de marque contre un usage ultérieur par des tiers, de protéger toutes ses actions webmarketing, de se prémunir contre d’éventuels litiges, de se démarquer de la concurrence, etc. Le dépôt du nom de domaine permet de rendre opérationnel son site web. Autrement, celui-ci se présenterait sous forme de suite de chiffres.

Nom de domaine : Où et quand faire le dépôt ?

L’achat de nom de domaine se fait auprès de registrars (bureaux d’enregistrement). Il s’agit de prestataires agréés par les autorités compétentes en matière d’attribution et de gestion de nom de domaines. Pour ce faire, le demandeur doit souscrire à un contrat de location annuel ou à long terme. La durée maximale du contrat d’enregistrement est de 10 ans. L’achat d’un nom de domaine peut se faire :

  • avant la création de l’entreprise pour anticiper la création d’un futur site web. Le dépôt peut se faire au nom du propriétaire de l’entreprise. Ce dernier pourra faire transférer son titre de propriété au nom de l’entreprise ;
  • à la création de l’entreprise ;
  • ou après la création de l’entreprise.

Il n’est donc pas possible d’acheter un nom de domaine à vie. Par contre, il est possible de le conserver à vie.

Nom de domaine : comment le conserver à vie ?

Pour conserver son nom de domaine, il faut procéder au renouvellement systématique de son contrat de location avant terme. Le cas contraire, le nom de domaine retombe dans le domaine public et pourra être attribué à une autre entreprise. Heureusement, le registrar prévient l’administrateur ou le propriétaire du site 30 jours avant l’expiration du contrat. Il peut être utile de faire des rappels sur son agenda électronique.

Les étapes à suivre

La procédure est très simple. Le titulaire doit se rendre sur le site internet de son fournisseur, renseigner ses identifiants afin d’accéder à son espace de gestion de compte. Par la suite, il sélectionne l’option « renouveler ». Il devra fournir des informations valides sur sa carte de crédit et mettre à jour son profil. Il est recommandé d’attendre 30 jours avant de renouveler son abonnement.

Le renouvellement automatique

Certains bureaux d’enregistrement autorisent l’option du renouvellement automatique de son abonnement. Il s’agit d’un mécanisme qui reconduit de façon systématique la dernière durée enregistrée manuellement. Si la dernière durée enregistrée manuellement était d’un an, alors l’abonnement sera reconduit pour la même période.

Nom de domaine disponible : quels sont les principaux bureaux d’enregistrement français ?

Les principaux acteurs du marché français sont Hébergeur Discount, LWS, Ionos, Gandi, Godaddy et OVH. Le dépôt du nom de domaine est payant. Comme indiqué ci-dessus, il se fait sur la base de contrat annuel ou contrat à long terme. Les tarifs varient d’un fournisseur à un autre. L’offre la plus compétitive et la plus complète est celle de LWS.FR.

L’hébergeur LWS

Avec 0,99 € HT/an, il est possible d’accéder à un pack qui inclut le dépôt d’un nom de domaine, un hébergement web de 2 Go, deux adresses mails professionnelles, une page parking, la gestion DNS, la redirection web, la certification de sécurité SSL, etc. De plus, ce prestataire dispose du service client le plus réactif et le plus compétent du marché. LWS.FR est accrédité par l’ICANN (Internet Assigned Numbers Authority).

Dépôt de nom de domaine : quelles sont les précautions à prendre ?

Les précautions à prendre sont relatives à la disponibilité du nom de domaine, à la longueur totale et la forme des caractères.

Vérification de la disponibilité du nom de domaine

Il est impérieux de vérifier la disponibilité du nom de domaine choisi. Pour cela, il faut faire une recherche d’antériorité auprès de l’INPI. Il existe aussi des services de recherche qui permettent de connaître la disponibilité d’un nom de domaine ainsi que l’identité de la personne ayant acquis le nom. Lorsqu’un nom de domaine est déjà enregistré, il est toujours possible de le racheter chez son titulaire par voie de négociations.

Longueur et nombre de caractères pour son nom de domaine

Il est recommandé de choisir un nom de domaine attractif, facile à écrire et qui reflète l’identité de l’entreprise. En règle générale, le nom est celui de la marque, de l’entreprise ou celui d’un produit particulier. La longueur totale doit être comprise entre 3 et 63 caractères. Plus le nom est court, plus il est facile à retenir et à mémoriser.

Forme pour son nom de domaine

En ce qui concerne la forme, seuls les lettres et les chiffres (de 0 à 9) sont autorisés. Les symboles (à l’exception du trait d’union) et les majuscules sont interdits. Depuis 2012, l’enregistrement du nom de domaine avec des lettres avec accents (à, á, â, ã, ä, å, æ, ç, è, é, ê, ë, î, í, ì, ï, ó, ò, ô, õ, ö, œ, ñ, ù, ú, û, ü, ý, ÿ et ß) ou cédilles est permis.

Les autres recommandations

Il est préconisé de faire le dépôt de nom de domaine au nom de l’entreprise et non celui du dirigeant ou celui d’un associé à titre personnel. Le déposant pourrait revendiquer ultérieurement la propriété. De même, le dépôt ne doit pas se faire au nom du développeur du site internet. Toutefois, il demeure l’interlocuteur technique dans la procédure pour acheter son nom de domaine.

Dépôt de nom de domaine : L’intérêt de la protection du nom de domaine

Il paraît nécessaire de consacrer un paragraphe à la question de la protection du nom de domaine. Il est possible pour une société d’enregistrer plusieurs noms de domaine. Ainsi, une entreprise française qui dépose son nom de domaine en .fr peut aussi le faire en .com, .org, .eu, .biz. Cela évite le risque de confusion avec un autre nom de domaine similaire. Agir ainsi réduit le taux d’erreur quand un internaute saisit l’adresse du site dans son navigateur. En outre, la protection de son nom de domaine est un pare-feu contre le cybersquatting. Pour s’assurer une protection complète, l’entreprise doit déposer sa marque auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété intellectuelle).

Lutte contre le cybersquattage

Le cybersquatting est une pratique qui consiste à enregistrer des noms de domaines liés à des marques connues dans le seul but de les revendre à fort prix aux entreprises détenant ces marques. Le nombre de plaintes enregistrées par l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle est en constante progression. Les litiges relatifs à cette pratique se règlent à l’amiable, par procédure de médiation UDRP ou par procédure judiciaire.

Dépôt de nom de domaine : quelle extension choisir ?

L’extension du nom de domaine est le suffixe situé à droite du nom de domaine, juste après le point. Il existe des centaines d’extensions sur le marché. Il faut souligner qu’elles ne se valent pas toutes : certaines sont plus fiables, plus connotées et plus sécurisées que d’autres. Certaines sont plus propices à certains secteurs d’activité que d’autres.

On distingue quatre grandes catégories d’extension de nom de domaine : les extensions génériques, les extensions géographiques, les extensions de nom d’entreprise et les extensions nouvelles générations.

Les extensions génériques

Les extensions génériques sont indépendantes de tous pays, libres d’utilisation et ne font l’objet d’aucune restriction légale : elles peuvent être déposées par toute personne. Les plus courantes sont .com, .org, .net, .biz.

  • .com: elle concerne en premier lieu les entreprises à vocation commerciale ;
  • .org: elle concerne principalement les organisations ou associations à but non lucratif ;
  • .net: elle est destinée aux entreprises du secteur des nouvelles technologies, de l’informatique, aux sites geek ;
  • .info: elle est destinée davantage aux sites d’informations.

Les extensions géographiques

Les extensions géographiques sont liées à une zone géographique ou à un pays. Elles permettent d’identifier la provenance du site web ou la zone qu’elle dessert. Elles font l’objet de restrictions qui rendent leurs utilisations impossibles pour des non-résidents. L’extension .fr peut être attribuée à toute entreprise ayant une existence légale en France. Le .ca est accessible uniquement aux entreprises canadiennes. Le .eu est accessible aux ressortissants et aux entreprises ayant leur siège social ou leur activité principale dans l’un des états membres de l’Union européenne.

Les extensions de nom d’entreprise

Les extensions de nom d’entreprise sont réservées aux entreprises multinationales ou de grande envergure. On peut citer entre autres .apple et .microsoft.

Les extensions nouvelle génération

Entre 2012 et 2014, l’autorité de régulation des noms de domaine (ICANN) a autorisé la création d’environ 2000 nouvelles extensions de noms de domaine. Ces extensions dites de nouvelle génération sont plus représentatives des réalités spécifiques des entreprises. Elles sont réparties par secteur d’activité et se présentent comme suit :

  • immobilier (.immo, .home) ;
  • commerce (.coupon, .solution, etc.) ;
  • gastronomie (.café, .bar, etc.) ;
  • industrie (.bio, .eco, .fashion, etc.) ;
  • technologie (.email, .mobile, etc.) ;
  • entreprise et professionnel (.sarl, .expert) ;
  • santé (.diet, .fit, .med) ;
  • sport (.football, .tennis, etc.) ;
  • médias (.blog, .audio), etc.

Le choix de son extension

Le choix d’une extension ne se fait pas au hasard. L’extension doit correspondre aux objectifs intrinsèques de l’entreprise et à la portée de l’activité. Les extensions géographiques sont meilleures pour un référencement SEO ou pour cibler un marché local. Elles conviennent davantage à une entreprise qui a son activité concentrée dans un seul pays. Une entreprise qui a des démembrements à l’étranger doit penser à acquérir les extensions géographiques des pays concernés. En outre, un .com ou un .fr aura toujours meilleur impact qu’un .biz. De même, un .immo sera plus représentatif du secteur de l’immobilier qu’une extension générique.

Les extensions à éviter

L’utilisation de certaines extensions est formellement déconseillée, car étant utilisée par les spammeurs. Il s’agit de : .top, .ml, .ga, .cf, .tk.

Dépôt de nom de domaine : que faut-il retenir ?

Le dépôt d’un nom de domaine est l’une des principales étapes de la création d’un site internet. Pour acheter un nom de domaine, il faut s’adresser à un bureau d’enregistrement (registrar) agréé. Avant d’entreprendre toute démarche dans ce sens, il faut s’assurer de la disponibilité du nom de domaine et de l’accréditation du fournisseur. Une entreprise qui dépose son nom de domaine dans une extension donnée peut le faire dans les autres afin de le protéger. En outre, il peut déposer sa marque auprès de l’Institut National de la Propriété intellectuelle pour s’assurer une protection optimale.

Nom de domaine : à quoi faut-il faire attention ?

Une attention particulière doit être accordée au choix du nom de domaine. Il doit répondre au critère de simplicité et répondre aux règles qui régissent la matière. Le choix de l’extension ne doit pas être négligé. Il faut tenir compte de l’objectif du site web et de la portée de l’activité de l’entreprise. Voilà tout ce qu’il faut savoir sur le dépôt d’un nom de domaine.

À propos de Eric P.

Éric est un webmaster averti, il a plus de 20 ans d'expérience. Il connaît par coeur le monde de l'hébergement web et nom de domaine.Il a travaillé avec les logiciels de création de sites Web majeurs WordPress, Joomla, Drupal, Prestashop, WooCommerce etc.. Maintenant il s'occupe des besoins en matière de gestion de contenu et de gestion de contenu des principales entreprises en ligne comme. Passionné du web depuis la première heure il n'hésite pas à être critique et à adapter son point de vue dès lors il voit des changements dans les hébergeurs web.

Top 5 Hébergeurs

4.9
Notre note
Visiter
Lire le test
4.6
Notre note
Visiter
Lire le test
4.4
Notre note
Visiter
Lire le test
4.4
Notre note
Visiter
Lire le test
4.4
Notre note
Visiter
Lire le test
close-link