nom-de-domaine

Qui gère les noms de domaines ?

Selon certains spécialistes, il existerait environ 1 milliard de sites internet et plusieurs milliards de pages internet. Alors, comment se fait-il que nous tombions toujours sur celui que nous souhaitons rechercher ? Pourquoi ne parle-t-on jamais de conflit d’adresse IP ? En réalité, une structure bien déterminée et bien huilée se trouve derrière ces noms de domaine, une structure d’envergure internationale qui possède au moins une branche dans chaque pays affilié.

Pourquoi un nom de domaine ?

Pour qu’un utilisateur donné puisse atteindre un site donné en passant par le même réseau utilisé par des milliards d’utilisateurs et des milliards de sites web, il doit y avoir un bon système de classement. Au départ, le système utilisé a été l’adressage IP (Internet Protocol). L’IPv4 qui est le standard actuel (bientôt remplacé par l’IPv6), comporte quatre chiffres du type 91.198.174.192 (adresse IP du site www.wikipedia.org). Et l’avantage de l’IP, c’est que la séquence d’identification est très légère, il ne pèse que 4 octets. En effet, il ne faut pas oublier que cette séquence traversera des millions de kilomètres et se doit de les atteindre dans les meilleurs délais possible.

Cependant, pour l’utilisateur lambda, mémoriser des chiffres peut être assez difficile. En effet, wikipedia.org par exemple est bien plus facile à mémoriser qu’une séquence de chiffre. C’est ainsi que le nom de domaine a été inventé. Cependant, il ne faut pas comprendre que le système IP n’a pas été remplacé complètement. Le nom de domaine est juste un masque pour l’utilisateur, qui sera traduit en IP par le serveur central, avant de voyager à travers le monde.

Qui gère les noms de domaine ?

L’organisme central qui gère les noms de domaine se nomme ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). C’est une société à but non lucratif qui se trouve en Californie qui a un rôle d’administration des ressources et de coordination des différents acteurs.

Cependant, il faut comprendre qu’une seule entreprise ne pourra  gérer à elle seule des milliards de noms de domaines. C’est ainsi que l’idée de l’utilisation de section a été mise en place. Plus concrètement, il s’agit des domaines de premier niveau, encore mieux connus par les extensions du nom de domaine en question. Il existe aujourd’hui plus de 500 domaines de premier niveau. Ils peuvent être génériques (.com ou .biz par exemple) ou nationaux (.fr pour la France ou .us pour les USA).

Chaque section est alors gérée un autre organisme indépendant (AFNIC pour le .fr par exemple), qu’on appelle plus communément « Registry ». Cependant, cet organisme a plus un rôle de gestion technique et de coordination. Elle va laisser le soin à d’autres organismes de s’occuper de la vente et de la gestion de base, telles que LWS, A-a-Hébergement, Hostgator… Ces dernières entités qui sont plus commerciales, on les nomme les « Registar », avec qui les clients (propriétaires de site internet) vont traiter directement.

Différents types de Registar

Il existe différents types de Registar. En effet, il ne faut pas oublier que ces derniers sont des entreprises commerciales qui ont leurs propres stratégies. Certains registar ne proposent que les noms de domaine comme produits, d’autres sont des hébergeurs web pour qui les noms de domaines sont devenus des produits stratégiques, et d’autres pour qui les noms de domaines ne sont que des produits accessoires, comme le cas de certains opérateurs internet.

Les registars présentent et gèrent alors les noms de domaine différemment. Certains proposent par exemple une interface pour vous laisser gérer les paramètres de base de votre nom de domaine quand d’autres se réservent ce droit en contentant d’obéir aux ordres de ses clients. Certains offrent aussi d’autres avantages comme des comptes mails. Chez certains registar comme LWS, un hébergement de 2Go est offert si vous le souhaitez, pour y héberger un léger site web de type blog…

L’achat d’un nom de domaine

L’achat d’un nom de domaine se fait donc auprès d’un registar. En réalité, le terme le mieux approprié serait « location d’un nom de domaine ». En effet, un nom de domaine vous appartient généralement pendant 1 an et vous devez renouveler chaque année votre abonnement pour en garder la propriété. Cependant, vous pouvez souscrire pour plusieurs années (10 ans maximum) dès le départ pour éviter de s’en encombrer chaque année. Un nom de domaine non renouvelé par son propriétaire redevient accessible pour n’importe quel autre client s’il le souhaite. Cependant, une petite période de grâce (0 à 45j selon l’organisme qui gère) sera toujours accordée à l’ancien propriétaire s’il souhaite récupérer son nom de domaine. Cette période de grâce sera suivie d’une période de rédemption de 30j où il a encore la possibilité de le récupérer, mais en payant plus, suivi d’une période de suppression de 5j où un nouvel achat ne pourra pas encore être possible.

Le renouvellement du nom de domaine se fait uniquement chez votre ancien registar. Cependant, si vous souhaitez changer de registar, vous en avez parfaitement le droit et votre registar actuel n’a absolument pas le droit de vous retenir contre votre volonté. On parle alors de transfert de nom de domaine. Normalement, vous devez prouver à votre nouveau registar que vous être le propriétaire d’un site web, en fournissant un code de transfert que vous devez demander à votre ancien registar, avant que la procédure de transfert ne puisse s’enclencher.

 

À propos de Eric P.

Eric a travaillé avec les constructeurs de sites Web majeurs depuis les premiers jours d'Adobe PageMill. Depuis plus d'une décennie, il s'occupe des besoins en matière de gestion de contenu et de gestion de contenu des principales entreprises en ligne comme Coalition Technologies et Opposing Views. Dans son temps libre, il examine la conception et la création de sites Web.

Top 5 Hébergeurs

5
Notre note
Visiter
Lire le test
4
Notre note
Visiter
Lire le test
4
Notre note
Visiter
Lire le test
4.5
Notre note
Visiter
Lire le test
4.5
Notre note
Visiter
Lire le test